Archives par mot-clé : anthropologue

Recrutement

Bonjour,

Sou Capoeira recrute des éditeurs / relecteurs. Pour cela nous demandons une implication minimum. Il vous suffit de deux ou trois heures de disponibilités par mois.  Si vous êtes disponible (ou indisponible a certaines périodes ) mentionné le lorsque vous postulerez.

Sou Capooeira
© Sou Capooeira

Nous recherchons des membres qui s’investissent.

http://www.soucapoeira.com/propos/recrutement/

Pour postuler nous vous invitons à vous inscrire sur le formulaire ci dessous  :

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager!
N’oubliez pas de liker SouCapoeira sur facebook et de nous suivre sur twitter!

Sou Capoeira : la plus belle photo de l’année 2014-2015.

© agencelimeos.fr
© agencelimeos.fr

Ca y est, l’année 2014-2015 se termine doucement. Nous rentrons dans l’année 2015/2016, et bientôt SouCapoeira aura un an!

Continuer la lecture de Sou Capoeira : la plus belle photo de l’année 2014-2015.

Capoeira, transe et mysticisme

Julien Terrin: Pour certains capoeiristes, le jeu de la Capoeira revêt une dimension plus mystique, en ce sens où il serait un rituel sacré capable de relier les participants à leurs ancêtres.

Cette ancestralité représente, toute époque confondue, l’esprit des anciens capoeiristes. Dans ce cas de figure, la Capoeira permettrait aux pratiquants d’entrer en communication avec les ancêtres, d’entretenir un contact, de nourrir leur esprit avec l’énergie dégagée par la roda dans un sens métaphorique, mémoriel, voire quasi religieux. Cette énergie, le axé, est perçue comme une invitation et une offrande aux esprits. En jouant la Capoeira, ce sont les esclaves, ou l’ensemble du peuple noir opprimé et ses héros que l’on ferait revivre. Pour ces pratiquants, la Capoeira est vue comme une lutte/jeu sacré, conduisant parfois à une forme de transe difficilement explicable. Continuer la lecture de Capoeira, transe et mysticisme

Capoeira et Candomblé

Candomblé © Adam Monk 2011
Candomblé © Adam Monk 2011

Julien Terrin: Sur le plan historique, Capoeira et Candomblé auraient été très proches lors des grandes périodes de répressions qui ont suivi l’avènement de la première République. Les capoeiristes expliquent qu’au XIXème siècle, les terreiros de Candomblé (lieux de culte) servaient de refuge et d’espace d’entraînement aux capoeiristes, en échange de quoi ils protégeaient les communautés religieuses de tous types d’agressions. Continuer la lecture de Capoeira et Candomblé

Le Jour de la Conscience Noire (Dia da Consciência Negra)

Dia da Consciência NegraZumbi dos Palmares
Le Jour de la Conscience Noire est célébré au Brésil le 20 novembre. Il commémore la mort de Zumbi dos Palmares, chef du Quilombo dos Palmares et symbole de la résistance contre l’esclavage et de la lutte pour la liberté, le 20 novembre 1695. Continuer la lecture de Le Jour de la Conscience Noire (Dia da Consciência Negra)

L’origine du terme « Capoeira »

Plusieurs folkloristes et linguistes se sont affrontés pour reconstituer l’origine du terme « Capoeira » et si les débats furent ardents entre partisans d’origine portugaise ou tupi, la dernière tend à l’emporter aujourd’hui.

Dans la langue Tupi, le terme « Capoeira » ou caa- puera désigne une zone de hautes herbes ayant poussé après un incendie de forêt ou sur le sol d’une exploitation abandonnée ou en jachère. C’est donc à l’abri du regard des maîtres, et sous l’œil intrigué des Amérindiens que la Capoeira aurait commencé à se développer autour des grandes exploitations sucrières.

Ladja © Alan Lomax
Ladja © Alan Lomax

Si aucune réponse définitive n’a encore été donnée concernant la véracité de l’une de ces théories, il est vrai qu’une grande similitude existe entre la Capoeira et certaines danses rituelles africaines telles que le N’golo, ou encore avec des danses telles que le Ladja en Martinique et le Morring sur l’île de la Réunion . Ces similitudes laissent entrevoir leur origine commune, faisant de la Capoeira l’une des manifestations culturelles dérivée de la matrice culturelle de la diaspora noire. Continuer la lecture de L’origine du terme « Capoeira »

D’où vient la capoeira ?

Selon certaines théories, avant de s’être ancrée au Brésil, la Capoeira tirait ses origines du continent africain. D’autres au contraire, affirment qu’elle proviendrait de la civilisation amérindienne. Qu’en est-il réellement ?

Julien Terrin : Sur le plan théorique, il est toujours compliqué de répondre de façon catégorique aux questions concernant l’origine d’une pratique culturelle. Le principal danger étant d’orienter le débat vers une spirale sans fin ; en d’autres termes de partir en quête d’une pureté culturelle fantasmée. De plus, cela impliquerait d’être capable de définir un début voire une fin à une chose qui n’en a pas : la culture. Si nous prenons le cas de la Capoeira, trois grandes théories peuvent être retenues concernant ses origines. Chacune de ces trois versions renvoie à un mythe fondateur différent qu’il faut néanmoins prendre en compte afin de mettre en évidence les importants métissages culturels qui ont eu lieu au cours de la construction de la nation brésilienne. Continuer la lecture de D’où vient la capoeira ?