SYSTEME DE GRADUATION : la cérémonie du baptême selon Bimba

Un article de Gafanhoto (Paris). Pour SOUCAPOEIRA!

En 1936.  C’est Mestre Bimba qui inventa la cérémonie de baptême de Capoeira Il s’agissait  d’une grande fête planifiée des mois

à l’avance, à laquelle était conviés des maîtres du monde entier.

Le but de cette cérémonie etait de faire « officiellement » rentrer des élèves dans le monde de la Capoeira en les faisant chuter, lors d’un «jogo» avec un maître qu’ils ne connaissent normalement pas bien, ainsi qu’en leur donnant un surnom de Capoeiriste.

© Bimba

La chute est normalement anodine, mais l’émotion très forte pour tout le monde, et cette cérémonie se solde par l’obtention de la première graduation, (la première ceinture). Cette notion de ceinture est arrivée bien plus tard sans doute inspiré du judo et du karaté.

A l’époque Mestre Bimba, symbolisait cette graduation par l’obtention d’un foulard. 

Un hommage aux anciens capoeiristes qui portaient des foulards de soie autour du cou en croyant ainsi se protéger de la coupe des lames de rasoir. Même si les foulards n’étaient pas utilisés par les élèves, chacun d’eux le gardait après l’avoir reçu.

De nos jours, le système de graduation passe à travers des cordes attachées à la ceinture pour maintenir l’abada (le pantalon) et peut varier d’un groupe à l’autre.

La première corde s’obtient lors de la cérémonie du baptême, « Batizado », et les suivantes lors de la cérémonie de changement de cordes : « Troca de cordão ».

La corde est attribuée plus en fonction du mérite, au fil du temps, plutôt que sur un enchaînement prédéfini à un moment donné chaque groupe de capoeira possède son propre système de graduation et d’évaluations

lingua
© lingua

(code couleur et nombre de grades), il n’y a pas de normes puisqu’il n’existe pas de fédération de capoeira.

A noter que la capoeira Angola n’utilise pas de système de grades.

Contrairement à la Capoeira de Mestre Bimba, réglementée et proposant une méthode progressive d’apprentissage, ainsi qu’un système de graduation, la Capoeira Angola accentuait plutôt l’aspect liberté d’expression et individualité.

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager!
N’oubliez pas de liker SouCapoeira sur facebook et de nous suivre sur twitter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.