Souplesse et capoeira

Cela faisait longtemps que je pensais à faire un article sur la souplesse dans la capoeira… pour  démonter les idées reçues à ce sujet!

Tranquille le grand écart... © Body&Moves2014
Tranquille le grand écart… © Body&Moves2014

Combien de fois ai-je entendu quelqu’un me dire : « Waou tu fais de la capoeira ? Tu dois être vachement souple ! » ou bien,  « Oh la capoeira c’est pas pour moi, je ne suis pas du tout souple » et là on explique pourquoi il n’est pas nécessaire d’être souple dans la capoeira (ça vous rappelle des trucs, pas vrai?)

RASSUREZ-VOUS : la souplesse peut se travailler tout au long de la vie et de toute façon le grand écart facial n’est absolument pas une figure imposée dans la capoeira (ouf !).
Pour travailler sa souplesse, rien de plus simple: de petits exercices d’étirement au sol que l’on tient quelques secondes et RESPIRANT profondément pour relâcher  la tension (sinon ça ne sert à rien).
Puis petit à petit au fil des jours, on essaye d’aller plus loin dans l’exercice (sans franchir le seuil de la douleur aigüe). Il y a plein de tuto sur internet, en fonction de votre niveau, lisez bien les mises en garde (et les contre-indications) et lancez vous!

Et tout comme la souplesse peut s’améliorer au fil du temps, elle peut tout aussi…. se réduire ! Donc l’un des secrets réside dans : LA PRATIQUE !

Full contact... Do it like Van Damme! ©TheGuardian2008
Full contact… Do it like Van Damme! ©TheGuardian2008

J’ai constaté que j’avais perdu en souplesse entre mes débuts dans la capoeira et aujourd’hui. Avant je n’étais pas si loin du grand écart facial (et je « maitrisais » le  latéral) et aujourd’hui je dois être à … 90°, allez disons 95° pour le facial (soit moitié moins !).
Manque de rigueur dans les étirements de fin de cours et manque de régularité dans la pratique (j’avais des phases où je m’étirais pendant 15 jours tous les jours puis je zappais pendant 3 mois…). J’ai donc décidé de m’y remettre sérieusement cette année et c’est pourquoi je fais cet article aujourd’hui : pour montrer qu’avec une pratique régulière et une alimentation adaptée c’est à la portée de tout le monde. Je veux aussi laisser ici une trace écrite de mon objectif et le comparer avec le résultat que j’obtiendrai d’ici juin 2015 (photos à l’appui!).

Mon programme ?

  • 10 à 15 minutes d’étirements à chaud après chaque entrainement
  • + 15 minutes de souplesse les soirs sans entrainement (et les week-ends)

ATTENTION cependant : lorsque l’on ne connait pas bien ce sujet complexe (étirement à chaud ou à froid/en dynamique ou passif etc…), il est recommandé pour éviter les blessures de s’échauffer pendant au moins 15 minutes avant de commencer sa séance de souplesse (pour éviter claquage/déchirures et autres désagréments).
Un exemple d’échauffement : corde à sauter, footing, vélo, montée d’escalier en mode cardio …bref tout ce qui va chauffer les muscles.

Encore une fois, la régularité de la pratique est le secret n°1 si on veut obtenir des résultats!

Un article de Lipstick Capoeira, LE blog pour les femmes de la capoeira! Mais les hommes peuvent aussi aller y faire un tour!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.