Danses & CombatsHistoire(s) de capoeiraSamba de Roda

Le/ La Samba: origines…

Un article de Sophie (Paris), nouvelle contributrice SouCapoeira!

La samba et ses danseurs, les « sambistes », sont des symboles du métissage et du dynamisme de la culture populaire brésilienne. Cette danse (et musique) occupe une place centrale dans la définition de l’identité brésilienne.

Les Batutas, groupe de choro (et samba) qui a fait connaître ce rythme en France au début du XXe siècle ©ukelele.fr

Les Batutas, groupe de choro (et samba) qui a fait connaître ce rythme en France au début du XXe siècle ©ukelele.fr

On vous a déjà parlé du samba de roda, pratiqué dans la capoeira. Mais « le » samba est plus que cela, c’est au départ un style musical très populaire au Brésil. Il provient de la fusion de rythmes africains et portugais, et le rythme est donné essentiellement par les instruments: percussion, guitare et cavaquinho (une toute petite guitare utilisée dans les orchestres de choro).

L’origine du mot samba pourrait venir du terme « semba », qui signifie vraisemblablement nombril dans la langue bantou, langue des esclaves originaires de ce qui est actuellement  l’Angola. A la fin du XIXème siècle, avec l’abolition de l’esclavage, de nombreux anciens esclaves se dirigent vers Rio de Janeiro pour y travailler.

C’est dans cette ville que naît « la » samba, danse issue des danses et des percussions africaines apportées par ces anciens esclaves. En 1916, la première chanson de samba est enregistrée. Elle s’appelle «Pelo telefone » (Au téléphone) et est chantée par le chanteur Donga. Très vite, ce titre devient un succès et offre à la Samba une porte de sortie hors de la classification qu’on lui octroyait à l’époque, c’est à dire une musique populaire des noirs brésiliens.

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager!
N’oubliez pas de liker SouCapoeira sur facebook et de nous suivre sur twitter!

Au téléphone? Voici Donga, Chico Buarque et Hebe Camargo qui s’amusent dessus:

Related posts
Capoeira en France !EnseignementHistoire(s) de capoeira

Pourquoi enseigner la capoeira angola aux enfants ?

Un article de Angola-ECAP, Paris. Pour SOU CAPOEIRA!

La capoeira angola est une excellente activité pour les enfants :

elle apprend la discipline et la sociabilité, stimule la sensibilité,

Mestre PastinhaMestre Pastinha

©

développe la coordination motrice, contribue à l’épanouissement musical, encourage l’autonomie et suscite la curiosité par rapport à une autre culture.

 

C’est un moyen de développement global de l’individu.

Lire
Capoeira en France !Histoire(s) de capoeiraLa grande HistoireLes petites histoiresSocio-anthropologie

Le jour de la conscience noire

Un article de Sou Capoeira..

La date du 20 novembre est « Le Jour de la Conscience Noire (Dia da Consciência Negra) »c’ est un jour Zumbi dos PalmaresZumbi dos Palmaresférié au Brésil, en commémoration de la résistance à l’oppression.

Lire
Capoeira en France !CoursEnseignementHistoire(s) de capoeiraJeuLes petites histoiresTop

Top 5 des personnes à éviter à l'entraînement

Ah, c’est enfin l’heure de l’entraînement ! Vous avez attendu ce moment avec impatience pendant votre dure journée de travail et vous vous dîtes, allez, j’en profite !

Rencontre avec VanydaRencontre avec Vanyda

© Vanyda

Seulement, vous n’êtes pas le seul… Toute la journée, ils ont aussi attendu l’heure de l’entraînement, mais pour vous le pourrir ! Qui sont-ils et comment les gérer ?

Lire
Newsletter
Become a Trendsetter
Sign up for Davenport’s Daily Digest and get the best of Davenport, tailored for you.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.