On y était: Roda ouverte chez CDO Paris, le 7 Janvier 2015

Mercredi dernier avait lieu la roda ouverte de Cordão de Ouro sur Paris, comme chaque mois.Roda ouvert CDO Paris

Comme souvent, la roda a débuté avec 2 rondes collées l’une à l’autre. Ce qui est assez pratique pour pouvoir jouer assez souvent et assez longtemps avant de passer à la ronde unique. Cela permet de s’amuser (on pratique quand même pour ça !) et se mettre dans le bain tout en faisant connaissance avec les capoeiristes que l’on ne connaît pas ou peu, et ne pas se dire qu’on ne va jouer que 3 fois en 2 heures de ronde.

Comme d’habitude, ambiance cool, ça joue, ça ne cherche pas à casser, et ça chante. Pas mal de chansons que beaucoup de capoeiristes de notre génération doivent considérer comme des « classiques ». Ce qui est logique, il faut choisir des chansons connues pour que le choeur réponde et apporte l’énergie nécessaire à une ronde. Mais j’avoue qu’à chaque fois que je passe aux rondes ouvertes de CDO, j’ai souvent le sentiment de retrouver certaines chansons entendues il y a longtemps qui semblaient être restées dans une bonne vieille époque. Comme l’an dernier lorsqu’une élève a repris ce duo entre Mestre Suassuna et Mestre Acordeon (je parle de celle-ci ) Plutôt sympa.

D’ailleurs, une chose que j’ai remarquée à ce sujet : le passage du chant et des instruments est très libre, chaque personne faisant partie de la bateria peut chanter, membre de CDO ou pas. Ce qui rend justement cette ronde vraiment ouverte. Chaque capoeiriste d’un autre groupe peut donc contribuer bien activement à la ronde.

Ce mercredi, exceptionnellement, Mestre Chicote n’était pas là, du coup la ronde était à la charge de ses élèves (notamment les plus anciens d’entre eux). Ils ont donc géré, avec un coup de main d’habitués venant d’autres groupes. lls savent comment ça se passe chez Mestre Chicote et ont participé à ce que la ronde se déroule comme d’habitude. Chaque groupe a sa façon de mener sa ronde mais chacun à suivi le sens habituel de CDO : même rythme, même ambiance que chaque fois. Et ça fait plaisir à voir : c’est une preuve de respect envers le Mestre que d’appliquer sa méthode même en son absence.

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager!
N’oubliez pas de liker SouCapoeira sur facebook et de nous suivre sur twitter!

Videos :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *