Comment rentrer dans n’importe quelle roda? – Vou Vadiar

Il y a quelques jours nous vous présentions Vou Vadiar, notre nouveau partenaire. Comme un article vaut 10,000 mots (ou presque), en voici un, qui nous explique comment rentrer dans les trois types de roda! Bonne lecture!

Si tu veux rentrer dans la roda… c’est que tu dois maintenant savoir comment maîtriser ta peur. Si tu doutes, c’est que tu n’as probablement pas lu cet article dans  ce cas je t’invite à le lire tout de suite avant de poursuivre la lecture 😉!

© Vou Vadiar
© Vou Vadiar

Avant même te rendre à une ronde de capoeira, tu dois un minimum te renseigner chez qui tu vas. Il est inutile de faire une enquête détaillée!  Savoir qui est l’hôte de la ronde et le nom du groupe qui t’accueille est le strict minimum. Connaître les personnes qui composent le groupe, leur nombre, leur histoire est un plus non négligeable.

baptême csdb
© Crédit photo : Singer JP

Je fais la distinction entre trois types de roda*

  • les rondes de regionale
  • les rondes de capoeira angola
  • les rondes de rues

Cas n°1: les rondes de régionale

roda de capoeiraDans les rondes de regionale, l’orchestre est généralement composé de trois berimbaus, d’un atabaque et d’un ou deux pandeiros. Le berimbau gunga est celui qui commande la roda,  c’est donc lui qui gérera la ronde. Dans ces rondes tu dois être en uniforme blanc, abada et t-shirt avec le logo de ton groupe et jouer avec ou sans chaussures selon les recommandations de l’organisateur. Le jeu d’achat est permis si le gunga l’autorise.

Dans les groupes de capoeira regionale qui suivent rigoureusement l’enseignement du Maître Bimba*, l’orchestre est  composé d’un berimbau et de deux pandeiros. La tenue ne change mais le jeu d’achat n’est pas permis… ou du moins du peu que j’en ai vu. Pour la petite anecdote, la seule fois où j’ai réellement joué avec ce type de bateria*, c’était à l’académie du Maitre Nenel* en 2013. Il y a beaucoup plus de chances que tu tombes sur des rondes du premier type 😉

Cas 2: Les rondes de capoeira angola

roda de angolaLorsque je visite des groupes d’Angola je fais beaucoup plus attention à ma tenue. Les angoleiros* de manière générale répètent souvent cette phrase: Il faut que tu  finisses un jeu de capoeira sans te salir et sans salir ton camarade. C’est pour ça que c’est la seule catégorie de capoeiristes qui peuvent jouer de la capoeira en costume trois pièces!! Donc si tu veux pouvoir rentrer dans leur ronde, viens en costard…  estou brincando kkkk*

De manière générale, un pantalon noir, des chaussures et un t-shirt suffisamment large pour être enfilé suffisent. Il est probable qu’un code vestimentaire te soit demandé, très souvent on pourra te demander de venir tout en blanc. Mais de manière générale, évite l’abada et privilégie plutôt est pantalon ample. J’insiste sur l’habillement parce que certains n’hésiteront pas à t’exclure de la ronde si tu n’es pas correctement habillé.

La bateria des groupes d’Angola est globalement la même trois berimbaus, gunga medio e viola, un atabaque, un agogo, un  reco reco, un pandeiro. Comme tu peux t’en douter c’est le gunga qui commande aussi. L’avantage des rondes d’Angola c’est que tu es quasiment sûr de faire un jeu! J’ai même poussé le bouchon assez loin une fois et suis arrivé 4 min avant que la ronde finisse. Figure toi que le maître a insisté pour que je vienne jouer,  haha mais bon ce ne sont pas des choses à faire! Cependant je dois te mettre en garde car un jeu peut durer de une a cinq minutes dans ces rondes là, il va falloir être endurant.

Cas n°3: les rondes de rue

ronde de rue Dans une ronde de rue c’est autre histoire, la tenue vestimentaire est plus souple mais cela ne veut pas dire qu’il faut s’habiller n’importe comment tout de même !! Tu devras être beaucoup plus alerte dans ces rondes là car tout peut arriver, tous les styles de capoeira se rencontrent . Il faudra alors être suffisamment attentif pour savoir si les jeux d’achats sont autorisés ou pas, tout dépendra de la personne qui tient le berimbau gunga.

Astuces pour être sûr de rentrer

Si tu manques un peu d’assurance, je te recommande de commencer par des rondes où il y a très peu de personnes. Au moins tu es sûr de jouer et pourras petit à petit gagner en assurance. 😉

néanmoins il est bon de te lancer quelques challenges en tentant de rentrer dans des rondes beaucoup plus grosses. Selon moi, il y a deux moments qui vont maximiser des chances de pouvoir jouer dans la ronde. Ce conseil s’applique majoritairement dans les cas 1 et cas 3 que l’on a vu précédemment.

© by abeiramar.tv
© by abeiramar.tv

Le premier moment se situe en début de roda, c’est un instant où généralement beaucoup de capoeiristes hésitent à jouer. La majorité des personnes ne sont pas réellement dans la ronde, ne sont pas encore échauffé, se demandent si leur corde est bien mise, si leur pantalon est bien repassé ou pas , réfléchissent à ce qu’ils vont manger après la ronde… Bref, mille et une raison qui te laisse le champ libre pour aller jouer

Ensuite un bon moment pour rentrer est d’y aller après un jeu absolument incroyable, le genre de jeu où les gens crient parce qu’un 2015_03_22_8272_Lucie Locqueneuxtel s’est pris une rasteira* mais l’autre s’est réceptionné de justesse en queda de rins* puis a enchaîné avec un pião de cabeça*. C’est typiquement après ce genre de jeu qu’il faut jouer car toute la ronde se demande si ce qu’ils ont vu est vrai et ce laps de temps te permettra de te glisser au pied du berimbau pour aller. Tu l’as compris il faut être opportuniste !!

Te voilà maintenant armé pour aller dans n’importe quelle ronde. Envoie cet article aux personnes qui souhaitent rentrer dans les rondes en toutes circonstances et commentent cet article! Axé !

Lexique: 

roda: ronde en portugais

Maître Bimba : créateur de la capoeira régionale

bateria : orchestre en portugais

Maître Nenel: Fils du maître Bimba

estou brincando: je plaisante en portugais

kkkk: rires

rasteira: mouvement déséquilibrant

queda de rins et pião de cabeça: mouvements acrobatiques

Plus d’infos: L’article original sur VouVadiar.

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager!
N’oubliez pas de liker SouCapoeira sur facebook et de nous suivre sur twitter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *