Reconnaître les différents chants dans la capoeira: Louvacao par Vou Vadiar

Louvação (louange) ou chula

Difficile de s’y retrouver avec tous ces termes, néanmoins je vais essayer de vous donner quelques éléments de réponses pour vous aider à comprendre la fonction de chaque chant et le moment où il faut les chanter.

A la fin de la ladainha, le soliste qui est la plupart du temps le maître ou bien la personne la plus gradé de la ronde entonne la louvação.

Le soliste commence avec « Ie Viva meu Deus » et le chœur reprend avec « Ie Viva meu Deus camara » Le soliste peut prononcer autant de louanges qu’il le souhaite en fonction bien sûr, du contexte de la ronde. Il n’est pas rare d’ailleurs de voir les deux capoeiristes accroupis au pied du berimbau gunga réagir conformément à ce que le soliste dit.

Je m’explique 😉 lorsque le soliste dit «  Ie Viva meu Deus  camara » les deux capoeiristes lèveront les mains au ciel, une manière de dire que Dieu se trouve au ciel.

De même lorsque le soliste dit « Ie Viva Volta do Mundo », nos deux petits capoeiristes dessineront de leurs mains le cercle formé par le chœur.

Dans la capoeira régionale, la louvação est chantée avec un ton descendant. Par ailleurs, au lieu de prononcé « Ie », le soliste dit  « Ee ». Tu pourrais te dire que c’est pareil, mais non ce petit détail fait toute la différence mon cher !!

Lecteur audio

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager! 
N’oubliez pas de liker SouCapoeira sur facebook et de nous suivre sur twitter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.