On y était : Sines – Quand le Brésil et le Portugal entre en résonnance 2/2

Un article de Instructeur Ganga Zumba (Paris). Contributeur SOUCAPOEIRA!. Préparez-vous, il y a de la lecture!

Nous sommes le 13 août 2017, il est 16h47. Mon bus pour Lisbonne est dans quelques minutes,

© Martina Di Piazza

le temps est venu pour moi de saluer une dernière fois les amis, se congratuler et échanger les contacts. Le problème des festivals est qu’ils sont toujours trop courts. On aimerait pouvoir les prolonger et continuer de savourer d’autres moments.

Du 6 au 13 août s’est déroulé le festival de capoeira dans la baie de Sines. Un événement organisé par professeur Nuno du groupe Capoeira Sul da Bahia et supervisé par Maître Railson, fondateur du groupe. Durant une semaine,

© Martina Di Piazza

Sines n’était plus la petite ville paisible du Portugal mais bel et bien la reproduction miniature du Brésil. Les habitants nous ont accompagné tout au long de cette aventure.  A la plage, sur la place principale de Porto Covo, sur le bitume de long de la plage, dans les gymnases, les Sinésiens étaient présents, admiritifs et à la fois intrigués par ce rassemblement de gens vêtus de blanc.

 

Cette attitude est tout à fait compréhensible, il suffit d’imaginer juste un instant un petit village de pêcheurs,

© Martina Di Piazza

calme et paisible, qui voit déferler une horde de capoeiriste! Nos intentions étaient pacifistes bien évidemment et cette ferveur a pu égayer leur semaine.

 

Activités variées

Comme dans tout festival, au menu: des stages de capoeira dispensés par les professeurs et contremaîtres du groupe, des moments de discussion avec le maître et des rondes de capoeira pour satisfaire tous les participants.

La particularité de ce festival ? Outre le choix du mois d’août, excellente idée pour avoir du beau temps et profiter au maximum du soleil, les capoeiristes ont pu bénéficier de cours de batucada et de surf menés par João de Matos et Kalu Oliveira, deux natifs de Sines. Les participants ont pu ainsi alterner entre un jour de capoeira et un jour d’activité annexe. On se serait presque cru en vacances ! Tous les ingrédients étaient réunis pour passer une excellente semaine.

 

Ce festival était aussi l’occasion pour Nuno Ferreira, à l’initiative du projet, de réaliser un rêve: celui d’organiser un événement de capoeira de grande envergure dans sa ville natale. Pas moins de 80 personnes venues d’Italie, de France, d’Allemagne, d’Autriche, du Québec, du Brésil et du Portugal étaient réunies pour parfaire leur connaissance capoeiristique, apprendre les uns des autres et se divertir.

 

Saudade não é hoje, saudade não é agora! Toutes les bonnes choses prennent fin un jour.

© Martina Di Piazza

Tous les participants de ce festival sont repartis la tête remplie d’agréables souvenirs. La seconde édition est déjà en préparation, avec toujours autant de capoeira et d’autres surprises bien sûr. Tout vient à point à qui sait attendre, les informations seront diffusées en temps et en heure!

 

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager!
N’oubliez pas de liker SouCapoeira sur facebook et de nous suivre sur twitter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.