On y Etait : Batizado Arte NEGRA Angoulême

Un article de Branca (Bordeaux), pour SouCapoeira!

Un dimanche à Angoulême

Départ de Bordeaux de bonne heure et de bonne humeur : il est 8h et les esprits s’échauffent. Les conversations dans la voiture tournent autour de cet événement et surtout de la formatura, première à laquelle on assiste, on a hâte !!!

© by Viúva Arte Negra
© by Viúva Arte Negra

Arrivée sur place, tout le monde émerge, prend son petit déjeuner et nous raconte la journée d’hier. On prend le temps de féliciter nos copains angoumoisins de leurs nouveaux grades, bien mérités !!!

La journée capoeiristique commence : un sifflement raisonne dans la salle, Marcelo appelle tout le monde et nous réunit autour de chants. Je sens l’énergie et la motivation arriver !

© by Viúva Arte Negra
© by Viúva Arte Negra

1er cours de la journée : Mestre Zé Mario nous fait l’honneur de nous enseigner son savoir et son expérience de la capoeira angola. Marcelo et Voador nous retransmettent ce que le mestre demande : même eux n’y arrivent pas tout de suite, tout le monde en rit ! Le cours est intéressant mais pas toujours évident, le niveau demandé est sacrément élevé : roue sans les mains de chaque côté, pivot en équilibre sur la tête… Mais on se motive et on essaye de dépasser ses limites !

Les cours s’enchaînent et ne se ressemblent pas. On ressent l’importance de la venue du mestre, les cours sont principalement donnés par les professeurs de l’école Arte Negra : Gia, Tok, André, Baba, Foguete, Neguinho… On retrouve également cette belle amitié entre Arte Negra et Angoleiros do Mar. Xixarro, Fubuia et Charel sont aussi invités à donner un cours.
Des temps de roda sont au rendez-vous, des temps de retrouvailles, de complicités et d’apprentissage avec toujours autant d’énergie, j’ai le sourire jusqu’aux oreilles et prends un plaisir monstre à jouer dans la roda !

© by Viúva Arte Negra
© by Viúva Arte Negra

Suite à ça,  la formatura commence : le moment tant attendu ! Les spectacles des professeurs prennent place: maculélé, puxada, samba et la mise en scène d’une formatura comme il en existe au Brésil ! Aïe, aïe, aïe ! Contra-mestre André est au centre de cette mise en scène, et ça commence fort. Le ton monte entre les capoeiristes, les coups de pied… et il faut avouer que d’un regard extérieur c’était très impressionnant et réaliste, les frissons étaient bien là !
arte-negra-angoulemeLa formatura commence au son des instruments. La bateria donne le rythme mais, à ma grande surprise, sans chant. Tout le monde a le regard tourné vers le jeu de chacun, l’émotion est forte. Le mestre donne la corde à chacun de ses élèves et les larmes commencent à couler, on sent une très grande fierté dans son regard. Mestre André et Foguete chantent l’un après l’autre un chant en hommage au Mestre Zé Mario. Baba lui offre un très beau discours. Marcelo, assis sur son banc, a les larmes qui coulent à flots. Je crois ne jamais avoir vécu un moment avec autant d’émotion durant mes 8 ans de pratique capoeiristique, à mon tour je pleure !

© by Viúva Arte Negra
© by Viúva Arte Negra

Ce que j’ai pu retenir de ce dimanche à Angoulême est la forte émotion et histoire commune qu’il y a entre tous les capoeiristes Arte Negra. Le plus touchant a été de voir le Mestre Zé Mario plein d’énergie, dansant sur le son de la bateria, avec un immense sourire et entouré de ses élèves. Il est l’exemple même que la maladie n’est pas une barrière et que la persévérance porte ses fruits.
Mention spéciale aux capoeiristes Arte Negra Angoulême qui ont su organiser un évènement à la hauteur !

Pour + de photos: albums de Viuva!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.