Le Jiu-Jitsu Brésilien: késako?

On vous a parlé des origines du jiu-jitsu brésilien, issu de la rencontre entre un écossais et un japonais… au Brésil! Mais comment est-il devenu ce qu’il est aujourd’hui? La suite de notre thématique spéciale JJB, à partir de l’excellent site abcombat.fr!

Le Gracie Jiu Jitsu, reconnu d’abord pour son efficacité pour le self-defense, en combat réel, est aujourd’hui pratiqué dans le monde entier, et plus connu sous le nom de Jiu-Jitsu Brésilien depuis la création  de la Confédération Brésilienne de Jiu Jitsu en 1994. Mais

© bjpenn.com
© bjpenn.com

le terme est plus ancien: il a été utilisé par la première fois par Renzo Gracie, l’un des nombreux descendants de Carlos Gracie.

En effet, le fils aîné de Hélio, créateur de l’UFC, avait breveté l’appellation « Gracie Jiu-Jitsu » quand il s’était installé en Californie au début des années 80. On distingue aujourd’hui le Gracie Jiu-Jitsu, développé par le grand maître Hélio Gracie et transmis par ses descendants, qui est axé sur le combat réel; et le Brazilian Jiu-Jitsu, plutôt considéré comme une pratique sportive de loisir (ce qui n’empêche pas le combat en compétition).

© ratelteam.fr
© ratelteam.fr

Le Jiu Jitsu brésilien se pratique en kimono (gi) ou sans kimono (no gi), on parle alors de grappling ou encore submission grappling. Le but est d’amener son adversaire au sol, de l’immobiliser puis de le soumettre avec une clé articulaire ou un étranglement.

En compétition, un système de décompte de points permet de déterminer le vainqueur au cas où personne n’est soumis. En cas d’égalité de points, le ou les arbitres décident de qui remporte la victoire (pas d’ex aequo en Jiu Jitsu!)

© centrale-des-sports.com
© centrale-des-sports.com

Pratiqué dans de bonnes conditions, le Jiu Jitsu brésilien est extrêmement ludique et complet, ses bienfaits sont nombreux sur le plan physique (souplesse, endurance, force, coordination, équilibre…), mais également sur le plan mental (le Jiu Jitsu est souvent comparé avec raison aux échecs, la stratégie y joue une place prépondérante), et émotionnel (gestion du stress, combativité, confiance en soi…)

Il peut être pratiqué par tous sans limites d’aucune sorte (âge , sexe, taille, etc…), à condition bien sûr de s’assurer de la compétence du professeur et de l’orientation du club (loisir, compétition, self-défense).

Voici une vidéo de, Kyra Gracie, élève de Renzo :

Plus d’infos sur abcombat.fr!Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager!
N’oubliez pas de liker SouCapoeira sur facebook et de nous suivre sur twitter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.