L’affaire Dihh Lopes.

Un article de Instruteur Bom Cabelo  (Paris) contributeur Sou Capoeira.

14 février 2018. PSG – Real Madrid pour certains, St Valentin, Restaurant et Cinéma pour d’autres.

dihh lopes
© Dihh Lopes

Pour ma part, ni l’un, ni l’autre, je dégustais tranquillement un bon repas après un cours de capoeira.

À la fin de ce dernier, je scrolle quelques minutes sur Facebook et tombe alors sur la vidéo d’un comique brésilien ( l’artiste Dihh Lopes) qui se fait menacer et insulter par plusieurs capoeiristes.

Ils l’insultent car ce dernier dans son one-man-show parle mal de notre art de la Capoeira et de ses pratiquants.

Cet artiste est un brésilien de Sao Paulo. Il vient d’une ville où la capoeira est très présente.

© capoeira brasil – natal

Autant vous dire que devant son théâtre, il doit y avoir quelques berimbaus, ainsi que des capoeiristes chantant  » quebra jereba…  » en ce moment.

De mon point de vue, il a quelques punchlines marrantes. Cependant, il est très irrespectueux et son approche est très méchante, bien que passant par l’humour. Après, je n’ai pas vu tout son spectacle du coup, je ne sais pas s’il revient sur cette partie-là ou s’il parle d’autre chose qui ferait que l’on puisse comprendre son attaque contre les capoeiristes.

Je comprends que cela puisse toucher les capoeiristes, moi même qui ne suis pas brésilien ça m’a touché. Sincèrement je peux comprendre que des brésiliens se soient offusqués.

© dihh lopes

Déjà que leur pays est sans dessus-dessous en ce moment. Si en plus un brésilien commence à dénigrer leur propre culture, ça peut en choquer plus d’un.

Cependant, il n’est pas plus intelligent de la part de notre communauté de défendre notre cause en utilisant les mêmes armes que ce dernier.

Si on trouve qu’il a été insultant, irrespectueux et que son acte est répréhensible il faut être plus intelligent que lui et véhiculer un message pacifique sur les réseaux sociaux sans pour autant manquer de respect et dénigrer ce qu’il fait.

D’accord ou pas d’accord avec lui, il s’agit malgré tout de son travail. C’est son art, il a travaillé pour faire ce texte, il n’a peut-être pas fait les recherches nécessaires, mais en tout cas, il y a une réflexion, une recherche exprimant un message qu’il veut nous transmettre bien que ce dernier nous offusque.

Étant lié au monde du one-man-show, je pense comprendre son approche,

© RioOnWatch

comprendre son intention et le message qu’il souhaite véhiculer.

Je pense qu’il veut dire d’une façon très dure que la capoeira n’est pas une lutte que l’on va utiliser pour frapper quelqu’un. Mais au final ou est le problème ?   A la base c’était l’idée que les esclaves voulait véhiculer, non ? A moins que ce ne soit qu’un folklore ? De son point de vue les capoeiristes sont des danseurs qui se cherchent sans se trouver. Du coup je me dis que l’on a bien fait le boulot ?

Dès lors que l’on dit que l’on pratique la capoeira, on a tous été face à une réflexion du type :  »Ah mais vous ne vous touchez pas à la capoeira, c’est de la danse…  » Ce n’est pas pour autant qu’on a commencer à menacer et insulter cette personne.

Pour moi, la réponse la plus réfléchie aurait été la suivante :  »bah mon ami viens dans une roda, viens découvrir l’univers de la capoeira et comme ça, tu connaîtra la Malicia, la Malendragem, la Mandingua, tu sauras de quoi tu parles… »

© dihh lopes

C’est de cette manière qu’il pourrait être amené à transformer son discours sur la capoeira et devenir notre porte-parole.

Soyons plus intelligent qu’il ne l’a été et véhiculons une bonne image de notre Art.

Comme le souhaitait Bimba, soyons en blanc dans nos abadas comme dans nos actes

Ce n’est pas en le menaçant et en l’insultant qu’il comprendra la maladresse qu’il a commise, je terminerai par ceci : « On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. »

Je vous laisse avec la vidéo de ses excuses.

 

Liens FB: https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1579175812151341&id=100001768124875

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager!
N’oubliez pas de liker SouCapoeira sur facebook et de nous suivre sur twitter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *