La capoeira, patrimoine culturel de l’humanité

La capoeira sera reconnue comme patrimoine culturel de l’humanité!

L’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture) devrait rendre publique cette décision la semaine prochaine. Plus de 46 éléments avaient été proposés pour reconnaissance, mais seulement 3 en Amérique Latine, et un seul au Brésil, la capoeira. Plusieurs maitres de la capoeira sont engagés pour la sauvegarde et la promotion de la capoeira, au Brésil et à l’international.

Le dossier préparé par l’IPHAN (Institut brésilien du Patrimoine Historique et Artistique National) présente les dimensions culturelles et historiques de la capoeira, de l’héritage africain à son interdiction jusqu’au milieu du siècle. Les valeurs de partage, de lutte contre la discrimination et de mixité sociale ont été mises en avant.
La reconnaissance de la capoeira n’est qu’un premier pas dans la mise en valeur de l’héritage africain au Brésil. En 2015, le Brésil demande la reconnaissance du Cais do Valongo, au centre de la ville de Rio de Janeiro, qui était le port d’entrée des esclaves africains au Brésil. Le Brasil Post rappelle que le Brésil a reçu presque 40% des esclaves africains qui arrivaient sur le continent américain, et plus de 60% d’entre ceux-ci arrivaient par Rio de Janeiro.

Cette information a été publiée le 21 Novembre 2014 par le Brasil Post. Article original (en portugais): http://www.brasilpost.com.br/2014/11/21/capoeira-patrimonio-cultural-humanidade_n_6197630.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *