La capoeira en quelques mots

Un article écrit par Faustine, Guadeloupe, contributeurs Sou Capoeira

La capoeira, un art martial qui se distingue par son côté ludique, acrobatique mais également artistique et surtout culturel.

La capoeira, un moyen de transmission d’un héritage culturel, historique et social.

© Kamal ROBINSON http://redefinitionfilms.blogspot.fr/
© Kamal ROBINSON
http://redefinitionfilms.blogspot.fr/

La capoeira, une ronde formé par les joueurs et les musiciens, la roda, comparable au dojo du judo, à la roda de danmyé.

La roda de capoeira, un cercle à l’intérieur duquel, les capoeiristes jouent la capoeira par deux. Ils exécutent des figures, effectuent des coups de pieds, des acrobaties. Cela sur les pieds ou en équilibre ou appui sur les mains.

La capoeira ne s’arrête pas là. L’énergie de ces rencontres naît d’un véritable échange entre tous les participants, musiciens, voix, claquements des mains, regards.

© by Vadiaçao na Capoeira
© by Vadiaçao na Capoeira

La Capoeira, un langage corporel qui permet de découvrir un autre fonctionnement du corps, un autre moyen de communication, une autre relation à l’autre. Elle peut enseigner une philosophie de vie.

La capoeira, née au Brésil au XVIème siècle. Période à laquelle les colons portugais furent venir des milliers d’Africains par bâteau pour travailler dans les champs de canne à sucre. Ils devinrent esclaves, captifs et opprimés. Ces Africains, originaires de différentes régions du continent, appartenaient à des tribus dont les dialectes différaient.

Capoeirista and Illustrator: Alex Guillaume’s ink paintings | Capoeira Experience
Capoeirista and Illustrator: Alex Guillaume’s ink paintings | Capoeira Experience

Ils ont donc été inconsciemment poussés à unir leurs énergies et leurs forces pour faire appel à leur rites traditionnels tels que la danse et le chant, les combats, contre leurs tortionnaires.
De là est née une technique de combat déguisée en danse, qui s’est révélée très utile aux esclaves pour s’échapper des champs de canne à sucre.

La musique est indispensable dans la Capoeira, elle définit le rythme et le style de jeu dans la roda. Les jeux peuvent changer et changent, traditionnellement en fonction du tempo donné par le berimbau et le sens de la chanson.
La batteria, les instruments de la roda, est accompagné du chant et projette un dynamisme musical vers les eux capoeiristes qui jouent.mestre pastinha

L’univers de la capoeira est très riche, notamment par ce qu’il y a autour de la capoeira, art martial/danse. Cette richesse est culturelle, sociale, spirituelle. C’est aussi pour cela qu’aucun jeu ne se ressemble.

La capoeira, un univers riche, aussi bien en termes de danses que de musiques et de chants, c’est pour cela qu’aucun combat ne se ressemble…

La capoeira, bien plus qu’une simple activité sportive, un véritable art de vivre qui se fonde sur les traditions culturelles

Candomblé © Adam Monk 2011
Candomblé © Adam Monk 2011

Afro-Brésiliennes.

 

 

 

 

 

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager!
N’oubliez pas de liker SouCapoeira sur facebook et de nous suivre sur twitter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.