Une pensée pour la Miroiterie, squat artistique et lieu de vie

Miroiterie
Photo © M. Sanson

Avant d’en être délogée en Mai dernier, la Miroiterie était depuis plus de dix ans un haut lieu de la culture alternative parisienne punk.  Or ce que vous ne saviez peut-être pas c’est que ce squat artistique était également connu pour ses rodas ouvertes, organisées par le groupe Angoleiros Do Mar Paris.

Plus qu’une porte qui se referme sur des années d’animations culturelles, c’est aussi plusieurs artistes, peintres pour la plupart, qui ont été jetés à la rue.  Découvrez en plus dans le court reportage de Faustine Le Guillard,  son « clin d’œil pour ouvrir les consciences ».

Continuons à défendre ces squats, car de nombreux groupes de capoeira pratiquent et donnent des cours dans ces lieux de vie ! Un autre exemple est le Groupe Malungos Paris qui avait dû quitté La petite Roquette faute de place, lors de son deuxième déménagement en 2013.

Pour suivre l’actualité de la Miroiterie, je vous conseille de suivre leur page Facebook.  Et pour en savoir plus sur ce qu’était la Miroiterie et les conditions de  sa fermeture, quelques liens complémentaires :   La Miroiterie au bord de l’expulsion par LEXPRESS (2009), Times Outou encore Le Journal Web du 20eme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *