Facebook et la Capoeira… Une bonne histoire ?

Un article de CM Maneiro (Bretagne), contributeur Sou Capoeira..

© Facebook

Depuis maintenant un bon petit paquet d’années, Facebook a conquit le monde.

Faisant partie des personnes qui sont passées par la VHS comme support d’entrainement, l’évolution me parait incroyable !

Faisons donc un petit point sur les avantages et les inconvénients de Facebook pour notre petit univers…

Avantages :

Une communication très simplifiée.

C’est le principe même des réseaux sociaux me direz vous mais effectivement, pour quelqu’un de très motivé, il y a maintenant possibilité de passer tout ses weekends à des événements. Il devient presque impossible de manquer une annonce et du coup la Capoeira n’en est que plus vivante. Un sacré bon point !

 

L’inspiration :

formando_haiti
© arte-capoeir

Facebook est une source presque inépuisable d’inspiration. Que ce soit en termes de mouvements, d’enchainements ou de pédagogie, le réseau social permet de trouver toujours plus original et inattendu. Alors qu’avant nous devions nous « contenter » de l’imagination des personnes de notre groupe ou association, maintenant nous pouvons faire confiance au monde entier pour nous inspirer ! La Capoeira n’a jamais été aussi vive !

 

Le lien :

Dunga
© Bom Cabelo

L’un des grands changements a aussi été la possibilité de garder le contact avec les personnes que nous sommes amenés à connaitre lors des évènements et lors de nos différents voyages. Je pense sincèrement que certains Capoeiristes qui sont maintenant de très bons amis pour moi, ne l’aurait pas été à ce point si Facebook n’avait pas autant facilité cet entretien et rompu les distances.

 

La réactivité :

Graziela CDO Mangalot
© Graziela CDO Mangalot

Le réseau social impose de mon point de vue une plus grande exemplarité de la part des différents intervenants de la Capoeira. Nous avons tous déjà vu passer sur certaines pages des vidéos de Capoeiristes faisant preuve de Machisme ou de violence. Forcément ces personnes ont fait le tour de la toile en très peu de temps et j’imagine qu’elles sont « persona non grata » dans beaucoup d’évènements. Facebook peut être un levier fort pour pouvoir combattre des actions de ce type ainsi que toute action pouvant être hors la loi ou, tout du moins, hors de propos ou insolentes.

 

 

 

Inconvénients :

Mauvaise image de la Capoeira

Les personnes sur Facebook (moi y compris) vont, dans la majorité des cas, partager des vidéos impressionnantes.  C’est totalement normal et humain nous cherchons tous dans un sens quelque chose de sensationnel.

Le problème à mes yeux est que l’image donnée est biaisée… En effet, la capoeira ce n’est pas (que) cela et c’est une mise en avant de ce qui est le plus superficiel dans notre art.

© Capoeira

Hors, qui n’a jamais entendu de la part d’un « non pratiquant » à qui nous proposions d’essayer la Capoeira : « ha non je ne peux pas, je ne suis pas assez souple ! » ou bien « ha non, je ne saurais jamais  faire ça ! ».

Preuve en est que la plupart des gens croient que pour faire de la Capoeira il faut être bon en acrobaties et être souple… de mon point de vue, c’est dommage.

 

La culpabilité :

Quand plus haut je parlais de la communication simplifiée pour les évènements, c’est aussi un revers de médaille.

Chez certaines personnes, cette prolifération d’invitations, de stages et autres occasions peut aussi être source de stress.

©

En effet, les Capoeiristes (débutants ou non)peuvent vite avoir l’impression de ne pas assez donné de eux même, de ne pas assez bouger à ces évènements, et donc se sentir à part de ce petit univers…

 

Une uniformisation ?

Je ne pense pas que nous en soyons là mais effectivement la question peut se poser :

Peut-il y avoir, avec le temps, un risque d’uniformisation de la Capoeira ? Pourrions perdre des styles de Capoeira ou les mouvements moins impressionnants ou moins efficaces a force de tous s’influencer les uns les autres ?

 

Je laisse sans interrogation comme ça au cas où…   😉

Pour conclure, je dirais que Facebook a ses bons et ses mauvais cotés, il n’y a pas à trancher car la question du pour ou contre n’est pas forcément à poser. Maintenant il est presque impossible pour une association ou un groupe de faire sans et c’est à chacun de se servir des bons point tout en prenant du recul sur ses mauvais.

Sur ce, Amusez vous et profitez !!!!  😁

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager!
N’oubliez pas de liker SouCapoeira sur facebook et de nous suivre sur twitter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.