La Capoeira : patrimoine culturel brésilien

Depuis le 15 juillet 2008, la Capoeira fait officiellement partie du patrimoine culturel brésilien. Qu’a changé cette toute nouvelle reconnaissance juridique ?

Julien Terrin : Officiellement, la patrimonialisation de la Capoeira est une démarche visant à soutenir l’expansion de la Capoeira au Brésil et dans le monde en soutenant les maîtres de cet art dans leurs projets professionnels et sociaux.

Cette reconnaissance, pour l’instant bien plus symbolique que réelle, illustre plus particulièrement une prise de conscience par les autorités des gains que peuvent apporter la Capoeira (aussi bien symboliques qu’économiques). Ce processus qu’il soit envisagé à l’échelle nationale ou internationale doit être perçu avant tout comme une opération de sauvegarde d’un bien immatériel brésilien. Il s’agit en fait de répondre à la question suivante : à qui appartient la Capoeira ? Cela peut sembler ridicule à première vue mais le développement exacerbé de cet art pose la question de sa réappropriation par les pays demandeurs de ce bien culturel. L’exemple états-unien illustre parfaitement cette compétition sous-jacente. En effet, en 2001, un fameux maître brésilien résidant aux USA depuis près d’une vingtaine d’année s’est vu octroyé la « National Heritage Fellowship », bourse récompensant les maîtres du folklore états-unien !

Le discours de réparation des torts causés aux capoeiristes et par extension à la communauté afro-brésilienne est donc secondaire et s’inscrit dans le cadre de politiques mémorielles de façade. En ce qui concerne la retraite des vieux maîtres, la professionnalisation et la circulation des capoeiristes peu de mesures concrètes ont vu le jour pour l’instant. Il faudra encore attendre quelques années pour voir si cette reconnaissance officielle portera ses fruits.

Sources : Julien Terrin, anthropologue, a réalisé en 2011 un mémoire de recherche intitulé : Salvador de Bahia, la Mecque de la Capoeira. Cet extrait provient d’une interview réalisée par Julien Bouisset lors de l’évènement à la Cité de la Musique, « Capoeira : danse et combat », le 12 février 2012

Vous pouvez la retrouver ici: http://www.mondomix.com/news/julien-terrin-aujourd-hui-la-capoeira-est-pratique-en-grande-majorite-dans-des-milieux-aises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.