Comment filmer la capoeira? Interview avec Lingua

linguaRencontre avec Lingua (Montpellier), capoeirista et vidéaste.

Mon apelido est Lingua, j’ai commencé la capoeira au début du siècle à Montpellier avec Mestre Bruzzi du Grupo Senzala, et je travaille depuis une vingtaine d’années en tant que caméraman et infographiste.

Depuis combien de temps fais-tu des vidéos sur la capoeira ?

Après trois années de pratique, j’ai proposé à mon maître de filmer notre batizado. A l’époque je tournais en mini-DV ou en DVcam avec des caméras que je me faisais prêter par des copains de boulot.

Au début je réalisais des dvd et avec l’arrivée de Youtube et la démocratisation des caméras HD, j’ai administré la chaîne de notre association en y postant régulièrement des vidéos.

Maintenant que je suis à Bordeaux, je filme aussi les évènements d’autres groupes. Cela m’a amené naturellement à créer ma propre chaîne.

Comment vois-tu ton travail de vidéaste ?

La fonction principale de ces vidéos, c’est la promotion de la Capoeira. Dans un monde inondé d’images, la Capoeira doit être présente pour pouvoir toucher un maximum de personnes afin de continuer à se développer. En Europe, la Capoeira est loin derrière le judo, le football, le rugby…, tous ces sports déjà établis qui ont des événements diffusés par les médias (TV, internet, presse ).

Cette couverture médiatique fait défaut à la Capoeira, j’essaie d’apporter ma modeste contribution. Ce déficit de visibilité sera comblé lorsque le grand public saura que la capoeira, ce n’est pas simplement une danse chorégraphiée où les danseurs ne se touchent pas 🙂

L’autre fonction importante de mes vidéos, c’est le support pédagogique. La vidéo est un outil génial pour progresser : apprendre des chants, des nouveaux mouvements. Que les élèves puissent se voir jouer pendant leur passage de grade, ou bien simplement pendant un cours, peut les aider à comprendre les remarques de leur professeur et corriger tel ou tel défaut. Tout le monde ne s’entraine pas dans une salle avec un miroir, et la capoeira c’est de l’expression corporelle : se voir à l’œuvre peut vous faire avancer plus vite.

Tes vidéos sont-elles différentes des autres vidéos que l’on peut voir sur internet ?

Comme je suis dans l’audiovisuel, j’ai l’avantage de travailler avec du matériel pro ou semi-pro, mes images sont plutôt de bonne qualité. Quand j’ai le temps, je fais aussi un habillage graphique afin de donner un look à la vidéo.

J’attache aussi beaucoup d’importance à la qualité du son et de la musique. Lorsque je n’ai pas une bonne bande son, j’ai du mal à monter les vidéos. L’ambiance sonore d’une roda de Capoeira fait partie de l’instant, une vidéo avec un son pourri inaudible, moi, je zappe même si les capoeiristes font des trucs de ouf !

Ton niveau de Capoeira t’aide-t-il dans la réalisation de tes vidéos ?

Cela m’avantage, car je commence à connaître le cérémonial de cet art. J’anticipe les saltos et les accrobaties, j’essaye d’être attentif à ce qui se passe « dans » et « autour » de la roda, histoire de le capter au mieux.

L’autre avantage c’est dans la relation avec la personne qui me demande de filmer l’événement : être capoeiriste la rassure, on parle la même langue (même si je dois travailler mon portugais !).

Pratiquer la capoeira et filmer la capoeira c’est possible ?

Oui c’est possible, mais pas en même temps ! Lorsque je couvre un événement, j’arrive à faire un ou deux cours et quelques jeux dans les rodas, mais d’une manière générale quand je filme, je suis frustré du point de vue de la Capoeira.

As-tu la recette pour réaliser une vidéo qui va faire un million de vues sur Youtube, Dailymotion et Vimeo ?

Ça fait toujours plaisir de faire un grand nombre de vues, mais ce n’est pas forcément la vidéo que vous préférez qui va avoir le plus de vues. C’est le cas sur ma chaîne youtube.

Quelles sont les vidéos de capoeira que tu regardes le plus souvent ?

Des vidéos de chant principalement mais j’aime bien regarder des tutos sur les mouvements d’acrobaties, car mon jeu en manque singulièrement.

Ton matériel pour travailler ?

Pour le tournage, je travaille en HD avec une sony EX1, une ou deux Gopro et un enregistreur audio. Je monte tout ça sur Adobe Premiere et je mets les vidéos en ligne sur Youtube, ou je fais un dvd selon les désirs des commanditaires.

Des conseils pour nos lecteurs pour les aider à filmer la capoeira ?

Pour filmer une roda, par exemple, je conseille de ne pas trop bouger sa caméra (ou son téléphone), d’être le plus large possible pour au moins voir les deux joueurs complètement, et de se taire pour éviter que le micro de la caméra ne capte votre voix plutôt que l’ambiance générale de la Roda.

Liens vidéos :

1-Jeux dans la Roda:

Mestre Branco – CM Fubuia – Prof. Cacique (Festival Arte Negra Bordeaux)

Mestre Timbalada e Professor Esperto (Festival Senzala Languedoc)

2- Promotion d’évènements :

Festival Ginga Nago Toulouse :

Capoeira surf 2015 Arte Negra Bordeaux :

3- Morceaux choisis dans des batizados :

Improvisation de Mestre Sorriso Festival Senzala Lozère

Batizado enfants (Capoeira Brasil Bordeaux)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *