Billboard Sou Capoeira : Malandragem – Mestre Capu (Gingado Capoeira)

Mestre Capu, © Marinho Parafina
Mestre Capu, © Marinho Parafina

Certaines chansons dépassent les barrières du temps et des groupes, tellement l’énergie qu’elles dégagent et qu’elles apportent à la capoeira est forte. Nous avons décidé d’en référencer quelques unes sur Sou Capoeira, les incontournables bien sûr! Si vous en voyez que l’on a laissé passer, n’hésitez pas à nous le dire.

Alors pour se motiver avant la rentrée, voici Malandragem, de Mestre Capu (Gingado Capoeira). La chanson est une ode à la « malice » du jeu. Elle raconte que la roda ne s’arrêtera que lorsque le mestre la ferme, ou si on joue la « cavalaria », rythme qui signalait l’arrivée des contremaîtres (puis des policiers quand la capoeira était interdite).

En rappelant les origines de la capoeira, la chanson célèbre la capacité du capoeiriste à être à la fois fort et agile, à esquiver le danger, et à prendre l’adversaire par surprise.  Et qu’on nous montre un brésilien qui n’est pas en partie « malandro », comme il dit!

MALANDRAGEM – MESTRE CAPU

Malandragem só sai daqui
Quando essa roda acabar
Se o meu mestre disser Iê
Ou se Cavalaria tocar

Capoeira é antiga arte
Foi o negro inventando
Me diga quem é brasileiro
E não tem um pouco de malandro
Malandragem

Coro: Oi malandro, é malandro
Capoeira
Coro: Oi malandro, é malandro
Na Bahia
Coro: Oi malandro, é malandro
Na ladeira
Coro: Oi malandro, é malandro
Malandragem
Coro: Oi malandro, é malandro

Ê, finge que vai mas não vai
Bicho vem e eu me faço de morto
Mas se a coisa apertar
Pra Deus eu peço socorro

Entro e saio sem me machucar
Subo e desço sem escorregar
Vou louvando o criador da mandinga
O malandro que inventou a ginga
E a malandragem

Coro: Oi malandro, é malandro

O sol faz o chão esquentar
Calma moça, chuva vem esfriar
Expressão do rosto da menina
Ao saber que essa é a minha sina

Bato forte não devagar
Cuidado quando se levantar
Berimbau já fez sua cantiga
Coração me impulsa pra cima
E a malandragem

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager!
N’oubliez pas de liker SouCapoeira sur facebook et de nous suivre sur twitter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *