Tous les articles par Sou Capoeira

CAPOEIRA PARA TODOS « Abdoulaye » Episode 1

Un article de Rosalie, Paris. Contributrice SOU CAPOEIRA!

Abdoulaye et la capoeira

Entretien avec Peter BROOK par Claude CHALANGUIER Espace de recherche, Vie artistique et culturelle Université LumiÚre Lyon 2 Reliance n°10 juin 2003
© GAILLARDET Rosalie
“ Chez eux, je perçois avec Ă©motion l’urgence du geste, l’importance du temps, du son, de la couleur, et par-dessus tout, les interrogations entre le dedans et le dehors, entre l’évidence des corps et la parole incertaine”

Dans le cadre de ma formation d’Educatrice spĂ©cialisĂ©e, je suis amenĂ©e Ă  rĂ©diger un mĂ©moire pratique. Ce projet rĂ©pond Ă  mes missions en tant que travailleuse sociale, Ă  savoir favoriser l’épanouissement, la progression et l’autonomie des personnes accompagnĂ©es.

j’ai eu la chance de pouvoir utiliser ma passion comme outil au sein de mon travail.  Je dois dire que les structures ont Ă©tĂ© ouvertes Ă  cette proposition un peu dĂ©calĂ©e, ce qui a Ă©tĂ© une grande source de joie et d’envie pour moi, que j’espĂšre avoir transmis aux Ă©quipes avec qui j’ai travaillĂ© et bien sĂ»r aux usagers.

Dans ce cadre la je vais vous parler de ma rencontre avec « Abdoulaye »

Continuer la lecture de CAPOEIRA PARA TODOS « Abdoulaye » Episode 1

Pourquoi enseigner la capoeira angola aux enfants ?

Un article de Angola-ECAP, Paris. Pour SOU CAPOEIRA!

La capoeira angola est une excellente activité pour les enfants :

elle apprend la discipline et la sociabilité, stimule la sensibilité,

Mestre Pastinha
©

dĂ©veloppe la coordination motrice, contribue Ă  l’épanouissement musical, encourage l’autonomie et suscite la curiositĂ© par rapport Ă  une autre culture.

 

C’est un moyen de dĂ©veloppement global de l’individu.

Continuer la lecture de Pourquoi enseigner la capoeira angola aux enfants ?

Capoeira de Bordeaux Ă© uma so

Un article de Feiticeira, Bordeaux. Nouvelle Contributrice SOU CAPOEIRA!

Quand Topete et moi sommes arrivés sur Bordeaux, il y a dix ans de cela, nous avons été trÚs bien

Instructrice Feiticeira © by Lipstickcapoeira.com

accueillis par tous les groupes dĂ©jĂ  prĂ©sents. Les Groupe Arte Negra, Cordao de Ouro et, Ă  l’époque
Naçao Palmares avec Mestre Betinho, qui aujourd’hui a crĂ©Ă© son groupe Atual Capoeira, nous ont
vraiment tendu la main. Continuer la lecture de Capoeira de Bordeaux Ă© uma so

Troca de Energia

Un article de Pequeno, ChĂątellerault. Nouveau Contributeur SOUCAPOEIRA!

Pendant des annĂ©es, pour pratiquer la capoeira, nous avons voyagĂ© dans la rĂ©gion et participĂ© aux diffĂ©rents festivals et stages. C’est comme ça que nous avons crĂ©Ă© des liens privilĂ©giĂ©s avec certains groupes comme Capoeira Brasil Sul AcarajĂ© ou CECICA Capoeira.

Nous avons pu constater qu’il existait beaucoup de groupes dans la rĂ©gion mais qu’il y avait finalement assez peu d’Ă©changes entre eux.

En 2017, graduada Abelha et moi sommes arrivĂ©s de Lille Ă  ChĂątellerault. Il n’y avait pas de capoeira donc,

© Amélie Morena Arte Negra

pendant un temps, nous sommes allés nous entraßner à Tours chez Cordão de Ouro et à Poitiers, chez Ginga Nago. Nous avons finalement créé notre propre association en 2018. Continuer la lecture de Troca de Energia

On y Ă©tait: Rasteira Malandra #11 – Cordao de Ouro Paris

Un article de GPS. Contributeur SOUCAPOEIRA!

Rasteira Malandra #11 – 18/19/20 janvier 2019 – Cordao de Ouro Paris

Depuis plusieurs annĂ©es, j’entends rĂ©guliĂšrement parler de festivals de capoeira dits “fĂ©minins”. A l’époque oĂč je m’entrainais du cĂŽtĂ© de Bayonne avec Ze Galinha & Cuca du groupe Malungos, je me souviens qu’ils se rendaient rĂ©guliĂšrement au festival Iuna Voou organisĂ© par Professora Feiticeira du groupe Capoeira Brasil. Continuer la lecture de On y Ă©tait: Rasteira Malandra #11 – Cordao de Ouro Paris

Voltao o mondo: La capoeira au Bengale

Un article de Pixote, LYON / DACCA !

Je suis Pixote, corde violette du groupe Senzala Mestre Sorriso, J’ai
pratiquĂ© la capoeira durant 16 ans avant d’ĂȘtre gravement blessĂ© ces 2 derniĂšres annĂ©es.Je suis actuellement Ă  Dacca,

Bangladesh, un des rares pays oĂč la capoeira n’était pas encore installĂ©e.Mon ami Gafanhoto de Cordao de Ouro, Paris m’a contactĂ© rĂ©cemment afin que je puisse vous faire part de mon expĂ©rience d’installation de la capoeira dans ce pays.

Continuer la lecture de Voltao o mondo: La capoeira au Bengale

J’ME RAPPELLE DE LUI

Un article de Amazona, PARIS !

J’me rappelle de lui, de sa peau brunie, gorgĂ©e de soleil.
Je m’rappelle de lui, comme d’un gars qui transpire la joie et l’ivresse musicale.
Je transpirais avec lui dans les bals enchantĂ©s de Lapa, je l’observais, il me fascinait, je le buvais, il me faisait tomber dans l’ivresse. J’me rappelle de lui comme d’un exutoire, une sorte de lĂ©gĂšretĂ© de plus en plus rare chez nous. Continuer la lecture de J’ME RAPPELLE DE LUI