On y était: Baptême Arte Negra, du 3 au 6 avril 2015 à Bordeaux

Un article de Bom Cabelo (Paris) et Branca (Bordeaux), nouveaux contributeurs SouCapoeira!

© by Gafanhoto 2015
© by Gafanhoto 2015

BEFORE
MG : Il était une fois le 14ème Batizado Arte Negra Bordeaux…
BC : Ayant commencé la capoeira sur Paris, j’avais fait des évènements en Ile-de-France, et un peu dans des pays européens et dans le reste du monde. Mais pour moi, la capoeira en France, c’était à Paris. C’est dans une vidéo de Senzala Paris, du Mestre Torneiro, que j’ai vu pour la première fois le professeur Marcelo Cacique, du groupe Arte Negra. J’ai regardé toutes les vidéos de ce groupe… il est incroyable ! J’ai tout de suite su que cette ambiance allait me plaire, autant pour les martelos et les quedas gratuits, que pour l’énergie qui se dégageait des vidéos, et surtout du personnage, Cacique.

MG : Il était une fois, un week-end de pâques à Bordeaux, du 3 au 6 avril 2015… on se demandait quoi faire. Et le Brésil a répondu : quatre jours de capoeira Arte Negra!

VENDREDI
MG : Le Batizado a commencé le vendredi soir au dojo de la flèche, au sein du quartier Saint-Michel de Bordeaux. Une partie des élèves connaissait ce lieu, d’autres le découvrent… des élèves d’Arte Negra mais aussi d’autres groupes défilent à l’accueil. La soirée s’annonce riche en énergie !

© by Gafanhoto 2015
© by Gafanhoto 2015

Le dojo est rempli, un stage commun débute : Charel, du groupe Angoleiros do Mar, commence par un échauffement et va ensuite faire suer les capoeiristes durant 2 heures. A la bateria, de nombreux profs donnent le ton sur des rythmes et de chants de capoeira angola. Le cours terminé, place aux rodas : et oui, plusieurs rodas se mettent en place afin que tout le monde, des débutants aux plus avancés, puissent jouer librement et ne pas se refroidir ! La première soirée se termine sur une belle note (de berimbau) : elle annonce un week-end plein d’émotions, de rencontres et d’échanges, d’histoires et de capoeira, de rires et de pleurs (de joie bien sûr !).

SAMEDI
BC : Pour rencontrer le groupe et Cacique, j’avais créé ma team « Arte Negra 2k15 » en motivant quelques potes. Le jour du départ, il ne reste plus que Gafanhoto. Malgré tout, nous prenons la route et après 5 heures, nous voici à Bordeaux !

© by Gafanhoto 2015
© by Gafanhoto 2015

Arrivé sur place, je rentre dans le gymnase et là… Je sens que les 2 atabaques m’appellent, mon corps se met à bouger tout seul… Je commence à me rendre compte qu’il y a des capoeiristes hors de paris… Ce n’est que le début du baptême des enfants et déjà la bateria est parfaite, le coro en rajoute en chantant, en tapant des mains, l’ambiance est excellente, je sens l’énergie de fou!

© by Gafanhoto 2015
© by Gafanhoto 2015

Le Baptême alterne passages de grades et intermèdes spectacles, je découvre des capoeiristes adultes dans des corps d’enfants, qui jouent, chantent et prennent les instruments avec une aisance incroyable. Ils connaissent tous les toques (la preuve à la fin du batizado quand Cacique leur fait passer un petit test improvisé) ! Et les spectacles… Tous différents, tous biens calés.

© by Gafanhoto 2015
© by Gafanhoto 2015

A la fin de la journée, on découvre notre hôte, l’adorable « Sardinha », qui nous a merveilleusement bien accueillis. Puis vient l’heure de la soirée, où les artistes sont les enfants ! Ils sont aux instruments, et jouent, et nous montrent leurs accros… On se demande s’ils ne se fatiguent jamais ! La soirée continue avec le traditionnel bal de forró, un peu d’axé pour motiver les troupes, et de la bonne samba !

DIMANCHE
BC : Les stages reprennent et sont plus intéressants les uns que les autres. Et les rodas… Je vais dans toutes les rodas pour jouer avec nos hôtes de Arte Negra mais aussi les invités ! L’ambiance monte crescendo et on termine sur une roda où tous les jeux sont plus ouf les uns que les autres.

© by Gafanhoto 2015
© by Gafanhoto 2015

Le baptême adultes commence, et comme pour celui des enfants, ils alternent spectacles et passage de grade, mon oreille est captivée par la voix du Professor Betinho, et mon corps est envoûté par les atabaques. Les élèves prennent cher, ils tombent, ils se prennent des coups… Mais ils se relèvent tout de suite, et ils tentent de rendre les coups… avant de retomber ! On comprend que quand le professeur Cacique appelle ses élèves, il parle d’eux avec tant d’émotion…

LUNDI
MG : La fatigue commence à se faire sentir, mais les capoeiristes reviennent, certains arrivent à peine, on vend nos derniers tee-shirts… Pour commencer, Marcelo Cacique transporte tout le monde en apprenant un chant d’angola aux capoeiristes, tous assis en tailleur devant la bateria. Des frissons, des frissons et encore des frissons ! Puis les stages s’enchaînent et ne se ressemblent pas. Les professeurs, contra-mestres, et mestres commencent à quitter notre bel évènement, alors que la roda de clôture démarre.

© by Gafanhoto 2015
© by Gafanhoto 2015

Enfin, c’est LA roda d’anniversaire de celui qui a organisé cet évènement : Marcelo Cacique. Il entame avec Fubuia un jeu plein de complicité et de malice, qui va durer une quinzaine de minutes, puis laisse tout le monde jouer avec lui et le taquiner un peu pour son anniversaire ! Mais il est trop vite temps de dire au revoir et de remercier tout le monde de leur présence, leur aide, et leur soutien. Les bénéfices du week-end seront utilisés pour un projet du groupe Arte Negra, qui soutient la pratique de la capoeira au Brésil.

© by Gafanhoto 2015
© by Gafanhoto 2015

AFTER
MG : Ce 14ème Batizado fut une grande réussite, et on peut en être fier : plus de 60 mestres, contra-mestres, professeurs venus de France, d’Europe et d’autres continents – plus de 200 élèves qui sont venus partager leur passion et énergie – de nombreux passages de grades pleins d’émotions (de coups et de bleus !) – et un groupe Arte Negra qui s’envole !

© by Gafanhoto 2015
© by Gafanhoto 2015

BC : Le week-end se termine sur une note festive avec les musiciens et une bonne petite soirée où tout le monde est peu nostalgique car le week-end se termine, et la vie réelle reprend… Mais ma semaine commence bien, j’ai plein de bons souvenirs de jeux, de chansons, des vibrations de l’atabaque… Bref, ce fut une bête de week-end ! Merci Arte Negra Bordeaux et merci au Professeur Cacique, l’an prochain je reviendrai…

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager!
N’oubliez pas de liker SouCapoeira sur facebook et de nous suivre sur twitter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.