Top 5 des personnes à éviter à l’entraînement

Ah, c’est enfin l’heure de l’entraînement ! Vous avez attendu ce moment avec impatience pendant votre dure journée de travail et vous vous dîtes, allez, j’en profite !

Rencontre avec Vanyda
© Vanyda

Seulement, vous n’êtes pas le seul… Toute la journée, ils ont aussi attendu l’heure de l’entraînement, mais pour vous le pourrir ! Qui sont-ils et comment les gérer ? Continuer la lecture de Top 5 des personnes à éviter à l’entraînement

étymologie : Contremaitre étymologie de comptoir

Que signifie le Mot « Contre-maître » ?

©

 

Cet article n’est pas là pour donner une réponse mais plus pour susciter votre intérêt pour la recherche sur monde de la capoeira, l’histoire, la philosophie et plus particulièrement  son vocabulaire.

Contre-maître masculin 

Sur Wikipedia je ne vois rien reliant ce mot à la capoeira, alors aujourd’hui nous allons essayer de comprendre comment il est arrivé là.
Continuer la lecture de étymologie : Contremaitre étymologie de comptoir

POUR OU CONTRE UNE FEDERATION DE CAPOEIRA EN FRANCE ?

Un article de Mandacaru  (Paris) nouveau contributeur Sou Capoeira.  

Suite a quelques remontés de nos lecteurs cet article a été modifié le 18/07/2017,  et certaines parties ont été tronquées.

Tout est dans le titre…

Premier problème : Quand quelqu’un que nous rencontrons fait de la capoeira, il nous demande systématiquement « tu es quelle corde ? ».

Rede Capoeira France
© Rede Capoeira France

Pourtant, il n’y a aucune équivalence de cordes d’un groupe à l’autre. Quand  on change de groupe, il est possible qu’on soit retrogradé ou alors qu’on saute trois cordes à notre batizado par respect si on possède le niveau requis. Dans certains groupes, il n’y a aucun lien entre le statut (grade) et la corde. On peut par exemple avoir été désigné instructor dans un groupe après notre deuxième corde et ne pas l’être même en ayant la troisième corde dans un autre groupe. Il n’y aucune réciprocité entre les groupes au niveau des grades et des statuts et le statut n’est pas toujours indexé à la corde. Par exemple, dans certains groupe la corde bleue signifie instructor et cette corde ne sera remise que sous conditions d’ancienneté dans le groupe, à la suite d’un voyage au Brésil ou en remerciement pour l’implication. Dans d’autres groupes une corde ne confère pas toujours un statut de monitor/instrutor/professor/contra-mestre/mestre et chaque groupe a ses appellations comme élève-instructeur, stagiaire, graduado, formado ou mestrando.

 

Deuxième problème : dans certains groupes un instructor possède le niveau d’un contra-mestre d’un autre groupe. Il n’y a aucune correspondance des statuts. Un Mestre sorti de nulle part peut ne pas avoir le niveau requis pour être Instructeur. Chaque groupe possède ses propres exigences.

ALEX ILLUSTRATEURTroisième problème : pas besoin de diplôme, n’importe qui pour s’autoproclamer professeur de capoeira en France. En revanche, s’il s’autoproclame mestre au Brésil et que ce n’est pas le cas, cela va vite se savoir, vu que les gens deviennent Mestres par témoignages et que tout est question de respect de la tradition (ce qui n’est pas ce qui prédomine en France.)

 

Quatrième problème : pas de licence pour les adhérents et pas de recensement du nombre de capoeiristes de façon formelle en France, ce qui ne serait pas le cas avec une fédération.

 

Cinquième problème : peu de confiance dans la capoeira tant qu’elle n’est pas validée par les institutions.

Quand je suis allé au Portugal pour le championnat d’Europe de Muzenza, deux personnes en costume-cravate, représentants de la fédération portugaise de capoeira sont apparues en courant sous un tonnerre d’applaudissement. À ce moment, un ami venu accompagner son fils jusqu’au Portugal m’a dit : « Applaudissons pour féliciter ce qu’ils ont réussi à créer au Portugal et que nous n’avons pas réussi à faire en France », sous entendu, une fédération française de capoeira.

 

© Rede Capoeira France 2014

Pour être recensé comme groupe de capoeira en France, il faut aller sur le site Capoeira France où j’ai été étonné de voir un groupe nommé « Secte capoeira » qui a été créé à Lyon, tout comme j’ai pu lire qu’un adhérent du groupe Cultura Capoeira a été enterré avec sa corde et son abada. D’un point de vue français et européen, cela choque, peut-être que c’était une volonté de ce capoeiriste d’être enterré avec sa corde tout comme on peut choisir la musique que l’on va écouter le jour de son enterrement, mais ces pratiques sont celles qui me rebutent personnellement,

Une fédération permet de donner une définition à la capoeira et d’en sanctionner toutes les dérives plutôt que de tout accepter à partir de cette règle que tout capoeiriste connaît : « Celui qui a mal car il n’a pas esquivé, a tort ».

En France, libre à chacun de choisir son groupe de capoeira, tout repose sur l’idée qu’on a de la capoeira (a priori un sport où l’on ne se touche pas, crois-t-on) et sur la confiance placée dans le « professeur ». Or, on ne peut que s’en faire une idée superficielle lorsqu’on inscrit son enfant, en pensant qu’il va assurer sa sécurité physique et morale. Mais c’est parfois à l’inscrit de devoir assurer lui-même sa sécurité physique et de devoir prendre sur lui, ce qui créé du stress et ne facilite pas l’apprentissage qui devrait exister grâce à la confiance mutuelle instaurée.

En France, il n’existe pas de fédération pour le moment, chaque groupe fait comme il l’entend avec ses codes (faire une queda de rins devant l’orchestre comme salutation par exemple, la salutation varie selon les groupes, certains sont plus libres et n’en ont pas, d’autres assimileront cela à un manque de respect au Mestre).

© capoeirariodejaneiro.com.br

Grâce à la loi 1905 chacun est libre de créer son groupe de capoeira, il suffit d’un président, d’un trésorier, etc. Même sans aucune légitimité ni aucun grade conféré par un Mestre, personne ne viendra l’embêter. Seul risque : qu’il n’ait pas beaucoup d’élèves car tôt au tard ces derniers cherchent l’authenticité… S’il fait la démarche et qu’il remplit les critères, le groupe peut obtenir la reconnaissance du ministère de la Jeunesse et des sports (notamment grâce aux Ateliers Bleus) ce qui est un plus pour la confiance des adhérents, notamment des parents cherchant un label de confiance comme celui de la « lutte contre la violence dans le sport », décerné par le ministère de la Jeunesse et des sports.

 

Au Brésil il existe plusieurs fédérations comme la Super Ligua de capoeira présidée par Mestre Burgês de Muzenza. Les diplômes de cette ligue sont attribués aux enseignants de Muzenza, mais les adhérents à la Super Ligua sont aussi les groupes Capoeira Gerais, etc.

La Fédération mondiale de capoeira en Azerbaïdjan n’est pas prise au sérieux, ce serait comme créer au Brésil une fédération d’aïkido (art martial qui vient du Kazakhstan). On se demande tous pourquoi les championnats du monde ont toujours lieu en Azerbaïdjan avec cette fédération où figurent des Mestres renommés comme Mestre Barrão. Peut-être simplement parce que l’Etat d’Azerbaïdjan a réussi a créé une fédération nationale de capoeira et que ce pays accorde à la capoeira son patrimoine culturel (ceci dit je ne vois toujours pas le lien entre la capoeira, le Brésil et l’Azerbaïdjan.)

 

Vous l’aurez compris, pour l’instant en France, chacun fait comme il l’entend et chacun y trouve son compte. J’ai appris récemment que la Fédération Française de Karaté accueillait la capoeira ! C’est peut-être un premier pas vers une fédération 100% capoeira en France.

http://vidadecapoeira.com/federation.php

 

À noter que la FFCA (fédération française de capoeira contemporaine) est juste une grosse blague qui contribue à l’harmonisation du lexique brésilien et fait disparaître la rabo de arraia au profit de la mea lua de compasso. Le danger d’une fédération est aussi de vouloir tout contrôler et de supprimer les spécificités d’une culture, ainsi la mea lua de frente connue aussi sous le nom « armada de frente » ne s’appellerait plus que mea lua de frente, pour le meilleur ou pour le pire…
http://www.capoeira-france.com/ffcc.htm

 

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager!
N’oubliez pas de liker SouCapoeira sur facebook et de nous suivre sur twitter!

On a testé… le Mihabodytec !

On a testé… le Mihabodytec !

Etant accro à la capoeira et au sport, je tourne au minimum à deux heures, quatre fois par semaine, auxquelles j’ajoute régulièrement quelques heures de stage de capoeira le week-end (c’est pour le goût !).

 

© bodytec-club.com

Depuis quelques temps, j’entends parler des séances de MihaBodytec. Je me souviens des appareils à électrodes qu’on nous proposait sur le téléachat type Sport-Elec ou Compex, mais je n’ai jamais été trop séduit par l’idée de faire de l’électrostimulation avec une ceinture d’électrodes censée donner du tonus à mes abdominaux tout en étant affalés sur le canapé…

Continuer la lecture de On a testé… le Mihabodytec !

Bio profs-en-france : Professor Filósofo

Lorsque nous participons à des événements de capoeira,

Professor Filósofo
© Professor Filósofo

il nous arrive souvent de rencontrer certains gradés, apprécier leur style de jeu et leur axé, sans pour autant avoir le temps d’en savoir plus sur leur histoire dans la capoeira.

Alors nous essayons de partager avec vous des biographies de certains professeurs en France.

Aujourd’hui c’est le tour de Professor Filósofo, de Berimbau de Ouro !

Continuer la lecture de Bio profs-en-france : Professor Filósofo

Williamson Show

Une fois n’est pas coutume, parlons « digital » !

✰✰✰✰Arte-Capoeira Production Présente le Williamson-Show,

formando_haiti
© arte-capoeir

Pour ceux qui ne connaissent pas encore ! l’idée même du Williamson Show est de prendre plusieurs points de vue et de les comparer, les opposer, les mélanger en espérant obtenir une information plus complète.

Inspiré des talks-shows américain et dans le but de mélanger, de comparer et de tirer des visions plus dignes au regard de notre société, j’ai crée le Williamson-show.

Continuer la lecture de Williamson Show

Nelson Mandela explique la notion d’ubuntu

Ubuntu, « nous sommes les autres » « nous sommes donc je suis »
Voici un article un peu plus détaillé sur  contra-mestre ceguinhoUbuntu (notion) nous en avions deja parlé  dans l’article « Interview : Contra-Mestre Ceguinho: Ubuntu ».

Nelson Mandela explique la notion d’ubuntu (vidéo plus bas ) et la philosophie humaniste africaine d’Ubuntu, avec laquelle il a été élevé.

Pour les mauvais élevés voici la vidéo de prima 🙂

Continuer la lecture de Nelson Mandela explique la notion d’ubuntu

Je transpire, donc je maigris

Une idée reçue consiste à assimiler la transpiration à une perte de masse grasse.  Publié le par lequipe.fr

 Sou capoeira reviens sur une idée préconçu Je transpire, donc je maigris…

Tous sports - Conseils - La réhydratation compense rapidement la perte de poids due à la transpiration.
La réhydratation compense rapidement la perte de poids due à la transpiration.

Continuer la lecture de Je transpire, donc je maigris

La capoeira, à mi-chemin entre la danse et le sport de combat

Mélange gracieux de sport de combat et de danse, la capoeira est un sport qui a une histoire.

© ALEX ILLUSTRATEUR

Avec Bimba, découvrez tous les secrets de la capoeira et devenez un(e)danseur(se) de combat !

Continuer la lecture de La capoeira, à mi-chemin entre la danse et le sport de combat

CAPOEIRA A LA UNE

Un projet socio-éducatif proposé par Capoeira Paname

Capoeira à la Une, projet socio-éducatif, porte sur un problème d’urgence concernant l’ensemble de l’Union Européenne : les jeunes défavorisés.

Aujourd’hui, selon les chiffres d’Eurostat, trente millions de personnes entre 15 et 29 ans, ou soit un tiers des jeunes issus de milieux défavorisés court un risque important d’exclusion sociale.

Continuer la lecture de CAPOEIRA A LA UNE

A primeira vez

Un article de Filósofo  (Paris) nouveau contributeur Sou Capoeira.

La première fois…

“il y a une première fois pour tout”,

ALEX ILLUSTRATEUR
© ALEX ILLUSTRATEUR

combien de fois j’ai eu l’occasion de voir/ d’entendre cette phrase?

Combien de “premières fois” sont déjà passées dans nos vies sans bien même que l’on s’en rende compte, et combien d’autres nous n’oublierons jamais : premier voyage sans les parents, premier petit(e) ami(e), premier baiser, première fois que l’on a vu la capoeira… Continuer la lecture de A primeira vez

On pose les fesses par terre ? ou Pas ?

Un article de Gafanhoto  (Paris) pour Sou Capoeira.

Contrairement à certaines idées reçues, il est tout à fait possible de toucher son adversaire à la capoeira.  C’est même le but!

Sans parler des balayages ou des prises qui permettent de le faire tomber au sol. Mais qu’en est-il lorsque le capoeiriste tombe par terre ?

Arte Negra à Bordeaux
© crédit photo Viúva

 

Sou capoeira va tenter de répondre à cette question importante : le capoeiriste peut-il poser les fesses par terre ? Continuer la lecture de On pose les fesses par terre ? ou Pas ?

La Capoeira sans Maître

Un article de Mestre Ferradura traduit par Piramide  (Dijon) contributrice Sou Capoeira.
D’après le site capoeirariodejaneiro.com.br

Certains sujets génèrent un polémique dans le monde de la capoeira, et notamment celui du « Maitre ».

De manière générale, la première question que pose un capoeiriste lorsqu’il rencontre un autre capoeiriste, curieux de savoir ce qui les relie (quelles connexions ont-ils en commun) est:

« qui est ton maître? »

Continuer la lecture de La Capoeira sans Maître

Modèle de la capoeira en France

Un article de Mandacaru  (Paris) nouveau contributeur Sou Capoeira.

Comment avez-vous découvert la capoeira ?

Né dans les années 1990, la capoeira m’était alors inconnue. C’est en allant au Futuroscope à Poitiers,

©

en l’an 2000, que j’ai découvert la capoeira lors de la projection d’un documentaire sur le Brésil et les favelas. Le coup de foudre a été inévitable. J’avais huit ans et j’étais loin d’imaginer à l’époque que j’allais dédier à cet art la moitié de mon emploi du temps, la moitié de ma vie et la moitié de mon argent de poche pour les cours, stages et événements de capoeira en tout genre !

Continuer la lecture de Modèle de la capoeira en France

Bio profs-en-france : Professor Black

Lorsque nous participons à des événements de capoeira,

black-luanda capoeira paris
© capoeiraluanda-paris.com

il nous arrive souvent de rencontrer certains gradés, apprécier leur style de jeu et leur axé, sans pour autant avoir le temps d’en savoir plus sur leur histoire dans la capoeira.

Alors nous essayons de partager avec vous des biographies de certains professeurs en France.

Aujourd’hui c’est le tour de Professor Black, de Capoeira Luanda!

Continuer la lecture de Bio profs-en-france : Professor Black

Nager pour soulager le mal de dos

Un article de parut sur guide-piscine

Le mal de dos, le mal du siècle ? D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 80% d’entre nous ont souffert au moins une fois dans leur vie de mal de dos. Pour renforcer sa musculature dorsale, la natation s’avère bénéfique lorsqu’elle est bien pratiquée.

Nager pour soulager le mal de dos&nbsp;&nbsp;<span class="normal italic petit">&copy; Robert Kneschke - Fotolia.com</span>

Nager pour soulager le mal de dos  © Robert Kneschke – Fotolia.com

Continuer la lecture de Nager pour soulager le mal de dos

Toucher son adversaire à la Capoeira ?

Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible de toucher son adversaire à la Capoeira. C’est même le but! Sans parler des balayages ou des prises qui permettent de faire tomber son adversaire au sol, les coups de pieds à la capoeira ont bien pour objectif de toucher son adversaire. Mais tout le jeu à la capoeira consiste justement à esquiver ces coups de pieds plutôt qu’à les encaisser. D’ailleurs, si les gens pensent que l’on n’a pas le droit de toucher son adversaire à la Capoeira c’est parce que la majorité des coups sont esquivés! Continuer la lecture de Toucher son adversaire à la Capoeira ?

Conseils pratiques et techniques pour débuter la Capoeïra

L’objectif est de cet article est de rendre à l’aise

les personnes qui abordent ce sport pour la première fois, qu’elles puissent prendre du plaisir plus facilement et qu’elles n’aient aucune crainte. Continuer la lecture de Conseils pratiques et techniques pour débuter la Capoeïra

On y était: Dijon j’y étais !

Un article de Piramide  (Dijon) nouvelle contributrice Sou Capoeira.

Fin du mois de janvier,

© Contre mestre Trilho

il fait froid…très froid…

Et pourtant cela ne m’empêche pas

de me rendre dans la ville connue pour sa moutarde…

Dijon la bien nommée, pour le festival de Capoeira organisé par l’association culturelle Senzala Dijon, sous la direction de Contremestre Trilho. Continuer la lecture de On y était: Dijon j’y étais !

Comment facebook a changé notre pratique de la capoeira ?

Un article de Piramide, Lyon, Nouvelle contributrice SouCapoeira! 

Voilà bien des années maintenant que j’ai commencé la capoeira, avant même l’arrivée de Facebook, c’est dire…

facebook-events
© facebook-events

A l’époque, on cherchait déjà sur Internet les informations sur les groupes, sur les Mestres, les paroles des chansons, les vidéos, etc. Mais il faut bien reconnaître que pour les événements, c’était bien moins pratique que Facebook! Continuer la lecture de Comment facebook a changé notre pratique de la capoeira ?

Voltao o mondo: Capoeira Movies final Red Bull Paranuê

Grâce à Capoeira Movies et à Facebook, nous avons pu vivre le concours Reb Bull comme si nous y étions ! Nous consacrerons bientôt un article à Facebook et la capoeira, mais revenons à nos moutons !

© portalcapoeira.com
Event participants perform Red Bull Paranaue at Salvador, Bahia, Brazil on 28 January, 2017.

Il y a quelques jours, nous avions pris le soin de vous traduire une “note de positionnement” des représentants de FICA, publiée via le FB de Mestre Cobra Mansa, du groupe de capoeira Angola FICA. Cette note avait fait beaucoup parler, dans le monde entier, et Capoeira Movies avait décidé de nous diffuser plusieurs vidéos des sélections à Rio, São Paulo et Bahia. D’ailleurs, l’apothéose a été la retransmission en live de la finale, que nous vous relayons à la fin de cet article.

Continuer la lecture de Voltao o mondo: Capoeira Movies final Red Bull Paranuê

La capoeira, bien plus qu’un sport

Un article de parut sur  cotecaen.fr en avril 2015

Les origines
La capoeira est un art martial, né au Brésil aux alentours du XVIe siècle. À l’origine, ce sont des esclaves africains qui,

© François BIARD

pour apprendre à se battre, sans éveiller les soupçons de leurs maîtres, camouflaient leur pratique avec chants et danses.

Longtemps interdite, la capoeira n’a été autorisée qu’en 1937 par le gouvernement brésilien. Continuer la lecture de La capoeira, bien plus qu’un sport

Reconnaître les différents chants dans la capoeira: Corrido, Quadra par Vou Vadiar

Reconnaître les différents chants dans la capoeira: Corrido, Quadra Publié le par Ganga Zumba

© Photo : gingando-capoeira-lyon

Difficile de s’y retrouver avec tous ces termes,

néanmoins je vais essayer de vous donner quelques éléments de réponses pour vous aider à comprendre

la fonction de chaque chant et le moment où il faut les chanter.

Continuer la lecture de Reconnaître les différents chants dans la capoeira: Corrido, Quadra par Vou Vadiar

Concours Red Bull Paranauê

Un article de Santinha, Saint Etienne, Nouvelle contributrice SouCapoeira! Envoyée spéciale à Rio de Janeiro

Capoeira Movies
© Capoeira Movies

Le 5 janvier 2016, Mestre Cobra Mansa du groupe de capoeira Angola FICA a publié une « note de positionnement » des représentants de FICA à Sao Paulo sur son compte Facebook concernant l’événement « Red Bull Paranauê ». Cet événement est présenté comme le concours qui va élire le « capoeiriste le plus complet du monde ».

Continuer la lecture de Concours Red Bull Paranauê

UN GRAND MERCI pour votre participation au projet Arte GerAçao !

Bonne année 2017,

Avec  la nouvelle année, la campagne Leetchi est arrivée à son terme avec la très belle somme de 1533€.

projet Arte GerAçao
© Arte Negra 2016

En plus de cette cagnotte Leetchi, les différentes activités comme la boîte à dons, le mécénat, les dons spontanés, les zumba party et les soirées foro ont permis, pendant la saison 2015-2016, de dégager 3730€.

Ainsi, grâce à vous, le projet a collecté plus de 6000€ entre septembre 2015 et décembre 2016 ! A cela, nous ajoutons les 1475€ récoltés pendant l’événement Natal Capoeirando qui a eu lieu en décembre 2016. Continuer la lecture de UN GRAND MERCI pour votre participation au projet Arte GerAçao !